Skip to content

Le Salon des Antiquaires de Bordeaux Lac.

1 février 2009

Bien le bonsoir.

Je vais maintenant vous parler en cette heure tardive (« Audrey, c’est pas bien, tu devrai être au lit » « Je sais mais-heuuuu ») de ma formidable, que dis-je merveilleuse après-midi au Salon des Antiquaires situé à la foire des expositions de Bordeaux Lac. Bon, je sais, j’ai l’air ironique mais en fait, j’y ai pu voir bien des choses interessantes!

C’est en début d’après-midi que moi, ma mère et ma grand-mère avons enfourché le volant du magnifique destrier galopant nommé Laguna (d’ailleur, la réserve d’hui…euh de foin était à sec!) pour nous rendre en ce lieu féérique (que voulez-vous, moi le lac artificiel, le Novotel, l’hotel Ibis et la proximité d’Auchan, ça me fais rêver!). Donc, trêves de plaisanterie, après une petite altercation avec la caissière de l’entrée qui avait, disons, quelques difficultés de compréhensions, nous avons pénétré au coeur du salon.

Sur toute la longueur, les « stands » étaient répartis en de longues rangées bien organisées. Au premier sur lequel on s’attarda, le vendeur saisit l’occasion de nous approcher en notant notre interêt. Il faut dire que la commode XVIIIème et l’armoire bordelaise étaient d’une finesse et d’une beauté non négligeables! Il nous présenta rapidement les pièces, nous vantant tout particulièrement les mérites d’une petite table de rangement inédite en trompe l’oeil datée du XVIIème siècle qui avait déjà attiré bien des collectionneurs.

La commode valant tout de même la somme modique de 10 000 euros, nous l’avons gentiement remercié en lui disant que ce n’était pour nous que le début de la visite et que nous repasserions plus tard. Entre beaux meubles, tableaux néo-classiques, romantiques ou impressionnistes, art contemporain et pièces anciennes, le Salon ne manquait pas de charme, ni de diversité.

Un instant, j’apperçu du coin de l’oeil un tableau assez grand. Je m’arrêtai pour mieux le contempler. Le thème était tout simple mais profondément touchant. Il s’agissait d’un couple de jeunes gens enlacés et heureux, dans une prairie à la campagne. Le jeune homme portait d’ailleur un habit et un chapeau de paysan mais le peintre avait du insiter sur le fait qu’il était beau et encore innocent. La jeune fille, blottie contre lui, portait une robe blanche et des rubans dans ses cheveux. Elle souriait.

La touche était très particulière, chose qui sans doûte rebuta ma mère et ma grand-mère. Mais peu importe, je l’aimais ce tableau, c’est tout ce qui comptait. Le prix des oeuvres peintes étant à peu près équivalent à celui du mobilier et le moindre tableau de petit format valant près de 7000 euros, vous vous imaginez bien que je ne suis pas repartie avec ma jolie huile sur toile sous le bras (et puis, je ne suis pas une géante).

Bilan de l’après-midi: J’ai vraiment adoré me rendre à ce salon d’Antiquaires. Même si il va de soit que ces messieurs-dames n’ont pas forcément acquit les oeuvres de la manière la plus…honnête, j’imagine, il n’en demeure pas moins que je regrette de n’y avoir pas été depuis des années. Dernière chose, voir ces belles pièces est très enrichissant pour la culture et les yeux mais c’est aussi atrocement frustrant de ne pouvoir repartir avec un petit tableau ou un petit secrétaire!

Bisous et bonne nuit,

Lumi’

Publicités
3 commentaires leave one →
  1. lumillule permalink*
    2 février 2009 15 h 58 min

    Intéressante après-midi!
    Et vive les poneys clopinant…………. lol mahahah!

    Pour le tableau, il devrait être beau, et me rappelle vaguement (tu parles) deux personnages allongés dans une clairière humide… Si vous suivez ma pensée… lol

  2. 2 février 2009 16 h 03 min

    Arf, Audrey, Valinor s’est souvenu de ton compte wordpress, donc ce commentaire n’est pas un bug, c’est moi Myrina qui l’ait écrit mais sous ton identifiant! Je suis désolée!

  3. mysticktroy permalink
    2 février 2009 20 h 06 min

    C’est toujours intéressant les salons d’antiquaires… Mais dans certains, je me suis senti pas à mon aise, pas à ma place…

    Moi, la plus belle expérience que j’ai eu avec les meubles, c’était chez un ébéniste, à Luynes près de Tours. Il avait une petite salle d’exposition et derrière, son atelier. Et il y avait des oders, des meubles pas encore finis… Génial !

    On était partis avec un meuble TV, une table et une bibliothèque… D’ailleurs, elles sont toujours chez moi !

    Bref, content que tu aies passé une bonne après midi !

    Gros Zoux,
    MT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :