Skip to content

Si j’avais au moins…

9 février 2009

Respires, mon petit, et ouvres les yeux,

Écoutes leurs paroles et partages leur rire

Ils sont pour toi un joyaux merveilleux,

Une force qu’on ne pourra te ravir…

Mon esprit me murmure bien des jolies choses à l’oreille. C’est souvent le cas lorsqu’il se fait tendre et désire me consoler plutôt que de me lançer quelques dures paroles. Je l’aime beaucoup dans ces instants là. Je me souviens quand je disais à ma mère : « Maman, il est méchant avec moi. Pourquoi? Je suis gentille… ». Elle me répondait toujours « C’est parce que tu grandis ». Alors, suis-je toujours une enfant? Toujours est-il qu’il reste très dur, voire cruel même.

Pas aujourd’hui heureusement. Il sait se montrer magnanime, parfois… Je crois que j’ai envie aujourd’hui de poser sur cette page dont la virginité s’efface au gré des lignes, ces mots…ces simples mots pour ceux que j’aime et grâce à qui j’avance: Mes amis.

Oh, vous êtes nombreux a y réfléchir. Vous possédez tous votre personnalité propre, même si on peut parfois vous trouver bien des similitudes. Vous vous nommez Yannick, Carine, Prescillia, Jean-Baptiste, Myrina, Leslie, Marion, Mariette, Antoine, David, Chloé, Alban, Aurore, Laura, Emmanuel, Ombeline… Je vous aime tous et je ne cherche pas à classer l’un au-dessus de l’autre. A vous tous, merci pour ces moments magiques partagés, ces instants hilarants uniques et de confession émouvante. Merci pour tout ce que vous êtes et merci également de me tolérer pour ce que je suis (cela relève quand même d’un courage certain). Vous retrouver me redonne toujours du baume au coeur, vous voir rire me réchauffe.

En songeant à ces instants de solitude qui immiscent en moi de mauvaises pensées, parasites guettant la moindre faille pour prendre le contrôle de mon esprit et le faire sombrer dans la déprime, je me dis que jamais je ne pourrai vivre seule. Non, jamais je ne pourrai vivre en recluse et me détacher de ce monde, aussi décadent soit-il. Je ne réclame rien de vous mais votre amour, votre simple ou si puissant amour m’aide à avancer et à vivre.

Alors merci, merci de tout coeur…

Avant de vous quitter, j’aimerai vous faire part d’un poème. Je n’ai plus l’habitude d’en montrer à quiconque, je pense que je suis trop lâche à accepter la dureté des critique. Mais tant pis, les dés sont jetés.

 Il est de certains rêves que l’on aimerait vivre

Saisir ces instants uniques nés de l’inconscient

Les emprisonner pour ne plus les poursuivre

Afin de les chérir d’un amour insouciant

Chaque jour, ce monde froid et cruel me fait sombrer

Mais ton sourire éclipse toujours son influence

Ton aura, mon ange, est promesse de volupté

Et ton regard chasse toute raison de mes sens

Aurai-je le courage de me fondre en tes prunelles

Troublée, passant mes doigts dans tes cheveux de jais

Pour mieux sentir qu’en songe ce geste sensuel

Où sur cette couche tu me faisais basculer?

Avant de vous quitter, je vous fait par d’une chanson qui me trotte dans la tête depuis un petit moment. Elle s’apelle « Si j’avais au moins… » de Mylène Farmer. Je trouve la musique tout autant que les paroles très touchantes.

 Note: Je ne me remet pas du moment où elle soigne le petit chat ni du vol des deux chouettes!^^

Publicités
6 commentaires leave one →
  1. mysticktroy permalink
    10 février 2009 18 h 02 min

    Très beau poème en tout cas, et très touchant !

    Miss, tu sais très bien que on ne te laissera pas tomber et que s’il y a besoin, on est tous là !

    Don’t worry, we are here…

    Bisous !

  2. 11 février 2009 15 h 01 min

    Ma choupinette!!!!!
    Tu m’as mis les larmes aux yeux en lisant ces mots pour nous tes amis!
    Sais-tu combien ton amitié m’est précieuse, combien je te remercie de toute mon âme d’avoir été là il y a peu encore en ce début d’année difficile pour moi?
    J’aime nos délires, j’aime te faire rire quand ça ne va pas, et je te le redis, Audrey, tu comptes énormément pour moi, n’en doutes pas!
    Ah, tu m’as tte émotionnée là, j’ai des larmes aux yeux!

    Ton poème est beau! Si l’intéressé savait, s’il savait ce qu’il rate à attendre bêtement, et ce qu’il gagnerait s’il se décidait à cueillir l’essence de cet amour naissant… Tu n’as pas à rougir de tes poèmes, je trouve celui-ci très beau, et même je dirai que les miens sont bien pâles à côté.

    • lumillule permalink*
      11 février 2009 15 h 52 min

      Ne dis pas ça, Myrina. Le style des tiens est bien plus percutant et émouvant. Moi, je suis trop académique, j’ai l’impression…
      Merci vous deux, mais ce que j’ai écris, je l’ai vraiment pensé et j’en ai pleuré en l’écrivant.

  3. mysticktroy permalink
    11 février 2009 20 h 37 min

    Mamzelle, si je peux me permettre, il n’y a pas de style accadémique. Il y a le style d’Audrey, le style de Myrina, et mon style.

    Le tien est différent des nôtres, il n’en est pas moins aussi beau, sois en sûr !

    Le principal, c’est que tu restes avec ton style, si tu es bien avec !

    Bisous !

  4. lumillule permalink*
    11 février 2009 23 h 02 min

    J’ai apporté une modification suite à une grande surprise. En effet, le premier vers du poème pour……. « Il est de certains rêves que l’on aimerait vivre » aime apparement se glisser devant les quatre premiers vers du début du post qui n’ont aucun rapport.^^

    Bref, merci Antoine mais pour être honnête, je ne brille pas de mon style poétique. Par contre, narratif…je l’aime bien celui-là.
    Mais il n’est pas à moi d’en juger.

    Bonsoir

  5. Emmanuel permalink
    14 février 2009 1 h 08 min

    Mais oui on t’aime Belle Demoiselle, parfois d’une façon différente mais avec sincérité. Je te l’ai assez dit, trop peut être…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :