Skip to content

Samuel Bellamy ou le trésor du Prince des Pirates

6 avril 2009

whydah

Salutations à tous,

Aujourd’hui je tiens à vous parler d’un des célèbres pirates qui marqua l’histoire des Antilles et de la piraterie en général. Et pourquoi? Parce qu’en ce moment, je suis vraiment passionnée par la piraterie. (Pertinant, n’est-ce pas? Bon, passons aux choses sérieuses). Il s’agit de Samuel Bellamy, aussi apellé Black Sam ou le Prince des Pirates.

Né dans le Devonshire, il est dit qu’il quitta rapidement l’Angleterre pour le Nouveau Monde, en quête de fortune. Malheureusement, l’expédition qu’il engagea dans la recherche de trésors espagnols coulés près des côtes de l’Amérique du Sud fut un échec. Il retourna sur le vieux continent et fonda une famille près de Canterbury. Mais l’appel de la mer était trop fort. Engagé à bord du navire du capitaine pirate Benjamin Hornigold, il lui succéda quand celui-ci se retira en 1717.

Commence alors pour Samuel une véritable existence de pirate. Associé à Paul Williams, il décide de monter sa propre compagnie. S’en suivent de nombreux succès en mer, particulièrement dans les Antilles. Dans les écrits du capitaine Johnson, il est dit qu’il aurait fait plus de 50 prises en une seule année. Sa première, le Whydah, est un beau navire à la cargaison parfaite qui deviendra, avec Bellamy à sa barre,  navire amiral de la flotte pirate.

Toujours très préoccupé par le bien-être de son équipage et même de ses prisonniers, Bellamy est également connu pour posséder l’art de motiver ses troupes. Son élégance,  son charisme et sa finesse d’esprit lui vaudront le surnom de Prince des Pirates.  Un jour de 1717,  il se vanta de son indépendance auprès du capitaine d’un navire marchand qu’il avait capturé , déclamant: « Je suis un prince libre, je peux faire la guerre au monde entier, je suis aussi puissant que celui qui commande une flotte de 100 navires sur mer ou une armée de 100.000 hommes sur terre ».

Une déclaration aussi guindée aurait pu paraître exagérée. Mais Bellamy vivait en plein « âge d’or  » de la piraterie. Sa carrière prit subitement fin le 27 avril 1717, au large du Cap Cod, au cours d’un orage. Le Whydah coula, chargé de trésors provenant de plus de 53 navires, entrainant ses hommes et son capitaine dans les abysses. En ce jour, la piraterie perdait une de ses figures les plus imminentes.

Jamais Maria ne revit celui dont elle attendait le retour avec tant d’espoir. Seuls deux hommes survécurent dont un certain Thomas Davis. Il déclarera à son procès que le Whydah transportait 180 sacs d’or et d’argent lors du naufrage et alimentera le folklore du Cap Cod. En 1720, un pirate du nom de Sam Bellamy réapparait au large du même Cap. Bien que l’histoire veuille qu’il mourru trois ans plus tôt, il s’agirait bel et bien du fameux capitaine.

A son procès à Barnstable, il déclara, haranguant la Cour: « Ils nous condamnent, ces crapules, alors que la seule différence entre nous, c’est qu’ils volent les pauvres grâce à la loi, et que nous pillons les riches armés de notre seul courage ».

Le mystère de cet étrange retour reste non résolu encore aujourd’hui. En 1984, une équipe de plongeurs retrouva au fond de l’océan l’épave de ce qui fut identifié comme l’illustre Whydah Gally. C’est le seul navire pirate connu jamais redécouvert. Un chargement d’armes, de pièces de monnaie, de bijoux et autres objets fut mis au jour.

Comme quoi, la frontière est mince entre réalité et légende…

Bisous,

Lumi’

Publicités
5 commentaires leave one →
  1. dreamgirl permalink
    15 avril 2009 9 h 43 min

    LOL je viens de voir ton comm’ sur la photo de Rob-chou Patz ^^ (je sais… boulet powa), et donc je viens ne pas te remercier pour ce commentaire mouahaha 😀

    (en passant, j’aime tes articles, parce que ça me fait apprendre des trucs ^^ )

  2. 15 avril 2009 9 h 44 min

    Très bel article, je ne connaissais pas le nom de ce fameux pirate, tu viens de m’instruire et je t’en remercie!
    Toi à fond dans la piraterie? Non, c’est pure calomnies voyons très chère!
    lol

  3. Dragan permalink
    28 avril 2009 14 h 19 min

    Si si c’est une vraie pirate, on se demande à cause de qui hahaha?
    Sinon comme convenu je prend ton article pour le Pigeon Enchainé Luci…euuu Lumi’ 😉

  4. Mokka permalink
    31 mai 2011 16 h 46 min

    Dis… Je suis passionnée par les Pirates et je me demandais où tu avais trouvé toutes ces infos ?
    Tu saurais me l’indiquer ? Merci !
    Si tu veux une adresse où laisser un commentaire, la voici : Et-si-demain-MissMokka.skyrock.com

    Voilà voilà !!!

  5. 19 septembre 2011 8 h 46 min

    Bonjour ! Cet article est très intéressant, serait-il possible d’avoir les sources que tu utilises ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :