Skip to content

While your lips are still red

14 février 2009

Bon, suite au précédent article, je tenais à donner sérieusement mon point de vue au sujet de cette fameuse Saint-Valentin et de l’amour en général. Pour les célibataires et même aux yeux de certains couples, c’est une fête affreusement médiatisée qui n’a pour but que de permettre aux commerçants de s’enrichir et aux amoureux de s’exhiber. Soyons honnête, ce n’est pas faux. Mais si on va par là, on peut compter de nombreuses autres « fêtes » qui ne servent à rien. C’est donc, pour moi, un jour comme les autres. Même si j’étais en couple, à part recevoir un bouquet de roses, un parfum, une bague ou un ourson en peluche, cela ne changerait rien (j’avoue que ça me ferait quand même plaisir hein!). C’est l’amour en soi qui compte, cet amour qui naît en notre coeur et qui, contrairement à la Saint-Valentin, ne dure pas qu’un jour.

Oh, je ne vous apprendrai rien en vous disant qu’il existe bien des amours et des manières d’aimer. Je loue ceux qui ont la chance de partager ce sentiment du coeur à deux et cela, réciproquement. Car l’amour est un sentiment merveilleux qui ne peut se vendre. Il nous arrive à tous d’aimer un jour, que ce soit ses parents, ses amis, soi-même ou tout le monde. Les liens consanguins sont naturels, l’amitié se dévelloppe dès l’enfance, le dévouement touche certains êtres sensibles et bons. Puis, il y a cet amour, ce si controversé amour fait de bonheur, de plaisir et de souffrance. On tombe souvent amoureux mais cet amour n’est pas souvent partagé. Ainsi, on souffre. Il arrive de même qu’une personne vous aime de tout son coeur vous aime mais que vous éprouviez seulement pour elle un sentiment d’amitié. Parfois, vous ignorez même qu’elle vous aime…

La vie est injuste à de nombreux égards et l’amour en est une belle illustration. Mais on a beau le haïr, il est lui-même une source d’inspiration et de rêves. Peut-on vivre sans l’espoir d’être aimé? Sans doûte mais moi je ne le peux. Peu importe si ce que j’écris est toujours destiné à quelqu’un d’autre qui ne me répondra jamais de la même manière. Peu importe si mes mots doivent être toujours maladroits dès que je tente de m’adresser à celui qui fait battre mon coeur. Je ne renoncerai pas à l’amour car et quoique je puisse souvent en penser, tout le monde à le droit de le vivre.

Avant de vous laisser, je tenais à vous faire part d’une chanson magnifique de Nightwish (inédite et donc non présente sur le dernier album), mon groupe de metal symphonique préféré. A chaque fois que je l’entend, elle me met les larmes aux yeux. C’est le bassiste talentueux Marco Hietala qui la chante. Elle se nomme  « While your lips are still red ». En voici les paroles et le clip.

Je vous embrasse tous,

Lumi’

Sweet little words made for silence not talk
Young heart for love not heartache
Dark hair for catching the wind
Not to veil the sight of a cold world

Kiss while your lips are still red
While he’s still silent
Rest while bosom is still untouched, unveiled
Hold another hand while the hand’s still without a tool
Drown into eyes while they’re still blind
Love while the night still hides the withering dawn

First day of love never comes back
A passionate hour’s never a wasted one
The violin, the poet’s hand
Every thawing heart plays your theme with care

Kiss while your lips are still red
While he’s still silent
Rest while bosom is still untouched, unveiled
Hold another hand while the hand’s still without a tool
Drown into eyes while they’re still blind
Love while the night still hides the withering dawn

Kiss while your lips are still red
While he’s still silent
Rest while bosom is still untouched, unveiled
Hold another hand while the hand’s still without a tool
Drown into eyes while they’re still blind
Love while the night still hides the withering dawn

 

Publicités
3 commentaires leave one →
  1. Dragan Doria permalink
    14 février 2009 18 h 23 min

    Que dire de plus, si ce n’est que je suis ô combien d’accord avec ton texte très chère(t’as vu j’ai laissé un commentaire ce coup ci ^^)

    Je rajouterais ceci néanmoins pour l’avoir vécu, c’est que l’amour, si on ne l’a pas vécu on ne peut pas savoir ce que c’est vraiment. Ca vous tombe en général dessus quand vous vous y attendez pas, et ça efface tout le reste, tel un vrai sentiment bienveillant qui enivre vos sens…à tel point que vous vous sentez étranger d’un coup à votre petit monde habituel, comme un vrai pacha sur son petit nuage.

    Faut pas oublier non plus qu’ on émet des phéromones différentes quand on est amoureux….et oui, l’amour c’est aussi biologique!

    Parfois on tombe aussi dans la passion torride de l’autre. l’être aimé devient une véritable drogue et on entre dans quelque chose de très fort, mais dangereux pour soi si ça se finit mal.

    Mais comme disait Musset qui avait entièrement raison:
    « La vie est un sommeil, l’amour en est le rêve, Et vous aurez vécu, si vous avez aimé. »

    Pour conclure…accroches toi petite fleur, il y a des gens qui t’aiment, et un jour tu connaitras cette saveur délicieuse.

  2. lumillule permalink*
    15 février 2009 22 h 14 min

    Merci…merci beaucoup pour ce beau message. Tes paroles sont très justes, en effet, et je pense que tu es capable de mieux appréhender les choses que moi.

    Quelle douce citation de Musset ô combien appropriée et bien choisie.

    Gros bisous à toi!

  3. 18 février 2009 10 h 11 min

    Audrey, oui l’amour est qqch qui ne se vend pas, ne s’achète pas, ne se fête pas que durant ce stupide jour décrété par je ne sais qui!
    L’amour est un don. Un don que l’on fait à l’autre. Qu’il soit l’amour que l’on peut éprouver pour qqn, l’amour parental, fraternel, amical, spirituel, peu importe, il est toujours don.
    Bien-sûr, parfois, l’amour peut être cruel, faire souffrir, mais il est, le sentiment le plus puissant qu’il existe sur Terre.
    J’en suis convaincue. Les pouvoirs magiques n’existent peut-être pas, mais l’amour, lui, le vrai, celui qui a tant de formes et qui peut être si fort, si pur, si doux, est le plus beau des pouvoirs que nous possédons tous au fond de nous. Si seulement nous l’utilisions à bon escient, si seulement ce monde ne pouvait être régit que par ce sublime sentiment…
    Je t’adore Audrey, du fond de mon coeur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :